Actualités

Brutalism Design : Tendance ou révolution ?

Brutalism Design : Tendance ou révolution ?

Fan de typographie, de design suisse, de minimalisme, et de gif épileptique, cet article est fait pour toi !

Ces dernières années, la création de site web est certes plus créative… plus immersive… plus personnalisée… mais aussi beaucoup plus complexe et lourde (en terme de performance).

Histoire : Le brutalisme dans l’art et dans l’architecture est apparu dans les année 1930-40.

Pour Hans Asplund, il se caractérise par un design froid, minimaliste avec des matériaux de base qui a facilité la reconstruction peu coûteuse des villes après la Seconde Guerre Mondiale. Pour Jean Dubuffet, il emploie ce mot après un voyage en Suisse, regroupant des productions en dehors des normes esthétiques convenues.

Transposition

Cette philosophie est apparue récemment dans le digital sous la forme du Brutalism Design : des interfaces dépouillées et brutes, avec ou sans images, combinant typographie et univers html des années 90.
Ce design est une provocation aux best practices web et au design contemporain.

Le fond est plus important que la forme.

– Par exemple, Craiglist présente un design « hyperliens » qui a beaucoup évolué depuis 15 ans, et pourtant il est la référence des sites de petites annonces au USA.
Balenciaga qui a sorti son nouveau site cette année ressemblant aux premières interfaces Macintosh.
– Ou bien la charte de Vice, utilisant uniquement l’Helvetica, qui se veut être du no-design…

Marc Schenker écrit dans son article que ce style peut réellement stimuler les conversions et réduire les taux de rebonds. Pensez-y : sans images haute résolution ou vidéos longues, un site peut être chargé plus rapidement que d’habitude …

Alors design ou no-design ? La question se pose…

Voici une série de sites s’inspirant de cette tendance :

N'hésitez surtout pas à laisser votre avis, c'est toujours intéressant de partager sur ces sujets et tendances.