Actualités

Remettre les Français en mouvement

Remettre les Français en mouvement via le sport en entreprise

Le 1er juin s’est tenue la conférence « Remettre les Français en mouvement » au Palais du Luxembourg à Paris afin de promouvoir les bienfaits de l'activité physique et sportive. Cet événement s'est intéressé aux leviers à actionner pour encourager la pratique d'activités physiques ou sportives dans une optique de santé et de bien-être et a établi les conséquences de l'inactivité physique en Europe.

Selon l'OMS, la sédentarité est le quatrième facteur de risque de décès dans le monde : plus de 5,3 millions de décès par an à travers le monde, soit 300 000 de plus que pour le tabac. Les conséquences économiques ont été estimées par l’étude européenne portée par le projet européen PASS (Physical Activity Serving Society) dans le cadre du projet du programme Erasmus+ sport de la Commission européenne. Elle évalue le coût de l'inactivité physique dans l'UE à 80 milliards d'euros. Une somme calculée sur la base de quatre maladies (diabète type II, maladies coronariennes, cancer du sein et cancer du côlon) et des coûts indirects liés aux troubles de l'anxiété et du comportement.

Plusieurs points peuvent expliquer cette tendance à la sédentarité : des emplois du temps plus chargés, des méthodes de travail qui favorisent la posture assise, l'utilisation de la voiture au détriment du vélo ou de la marche…

Le défi est de donc de remettre l'activité physique au cœur de notre quotidien, de bouger un peu plus, tous les jours.

L'environnement de travail s’avère être l'endroit où nous passons le plus de temps au cours de notre journée. Les leviers sont nombreux, il est donc aisé de réapprendre à bouger au travail par des pauses actives toutes les deux heures ; profiter du temps de midi pour faire un peu d'exercice ou simplement marcher, favoriser l'utilisation de modes de déplacement actifs (box pour les vélos, douches…).

Faciliter le sport en entreprise reste encore trop souvent l'apanage des grands groupes, alors que ce genre de mesures peut aider les gens à modifier leurs comportements.

Source : http://www.lepoint.fr/sport/julian-jappert-l-inactivite-tue-plus-que-le-tabac-31-05-2016-2043314_26.php